Édition en mode texte de {Riensavoir}
Sommaire de la page :

Articles

Brèves

Articles récents

Rubrique : {Climatéo}

La croisière climatique va-t-elle sauver la planète ?

Le jeudi 15 octobre 2015 par JM Le Tallec

Croisière Papale : prions pour le climat… La nouvelle encyclique du pape François sur l’état du monde prend fait et acte du changement climatique, certainement inspiré par le Très Haut, qui sait bien mieux que le GIEC pourquoi le climat change. Aussi François, conseillé par les anges, a eu une idée lumineuse : une procession mondiale pour faire acte d’humilité et recueillir les faveurs divines.

Dieu nous alerte

“Dans sa grande sagesse Dieu le Père a fait montre de sa puissance en élevant la température lentement. Mais cela risque d’être bien pire.” nous explique le Pape. “Comme il l’a déjà fait lors du déluge, Dieu en déréglant le climat de manière tangible montre aux hommes son désaccord avec leur comportement”.

“Il faut prier ensemble, religieusement, avec ferveur” nous explique François. Et pour ce faire, le Vatican va organiser la Costa-Climat dès cet été. L’ensemble des prélats du monde entier qui seront présents sur ce bateau vont inviter de pieux vacanciers à se joindre à eux pour parcourir les océans. Douze messes seront dites chaque jour dans les salles de cinéma du paquebot spécialement équipées et dans chaque cabine un crucifix sera apposé au dessus des lavabos. Un “Notre Père” sera spécialement écrit pour conjurer tempêtes, niveau des mers, pôles qui se dérèglent, typhons et événements climatiques extrêmes. On souhaite un miracle comme il y en eut aux débuts de la chrétienté avec la multiplication des pains et l’eau changée en vin. Ici il suffirait que l’eau soit changée en glace au niveau des pôles, du moins au pôle Nord car le pôle Sud pour sa part est à son extension maximale depuis le début des observations et il ne serait pas souhaitable que sa banquise s’accroisse encore.
Peut-être que Dieu pourrait simplement déplacer un peu des glaces du Sud pour les envoyer vers le Nord pensent certains cardinaux qui rajouteront une prière à la Vierge Marie.

Douze millions d’hosties embarquées

Le Costa-Climat va être spécialement approvisionné en vin de messe et en hosties pour la croisière 2015 qui sera baptisée COP21 (pour Costa Opération Papale 2100). Douze millions d’hosties et six millions de bouteilles de vin sont déjà sur les quais d’un port (pour l’instant tenu secret) d’où va appareiller le Costa-Climat. Un missel spécial GIEC (Grande Intervention Espérée Costa) accompagné d’un tee-shirt sera imprimé et revendu dans le monde entier à chaque escale autour du monde.

Le “Notre Père” climatique

Spécialement rédigé par le bienheureux François (qui croit savoir de quoi il parle) voici le Notre Père “spécial Climat” qui sera récité chaque soir avant de se coucher par les 3500 heureux croisiéristes.

“Notre Père qui êtes aux cieux,
 Que le pôle Nord soit sanctifié,
 Que le règne des glaces vienne,
 Que le dérèglement soit supprimé sur la terre comme au ciel.
 Donnez-nous aujourd’hui notre ours blanc de chaque jour. Pardonnez-nous nos progrès,
 Comme nous espérons pardonner aux sceptiques du climat.
 Et ne nous soumets pas au niveau des mers,
 Mais délivre-nous du CO2. Ainsi soit-il”

{Consulter} l'article avec son forum.


Rubrique : {Actu-alitée}

Inondations de Lourdes : une catastrophe miraculeuse ?

Le samedi 27 octobre 2012 par Cinq Glinglain

Jean-Pierre Artiganave, maire de Lourdes, s’est réjoui qu’aucune victime n’ait été à déplorer et a jugé les inondations qui ont frappé sa ville bien moins importantes que d’autres catastrophes de ce genre, comme à Vaison-la-Romaine en 1997. Certes. Mais cela ne répond pas à la grave question des assurances. Un Etat laïque ne pouvant décemment pas publier un décret de catastrophe DIVINE, dès lors, qui va payer ?

La grotte de Lourdes a rouvert lundi malgré 2 millions d’euros de dégâts

La mairie a demandé lundi dernier la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour que les assurances puissent payer les réparations. Mais l’Etat a répondu que la ville de Lourdes étant sous la protection de la Vierge les inondations s’apparentent à un Déluge Divin. "La bible explique bien que le Déluge qu’a dû affronter Noé était une colère de Dieu. A Lourdes, la Sainte Vierge grâce à qui sont guéris miraculeusement les malades ne pourrait accepter que sa grotte soit malade à son tour sans intervenir par un nouveau miracle". Dont acte.

De leur côté les compagnies d’assurance se sont réunies en conclave et ont publié un communiqué commun déclarant qu’une telle catastrophe ne saurait être naturelle. "Ce n’est certes pas la Météo qui a fait enfler le Gave de Pau au point de lui faire charrier des troncs d’arbres qui ont tout dévasté. Qui donc peut provoquer des dégâts pareils dans une Ville Sainte ? Et de plus nos cotisations ont été calculées au plus juste, en prenant en compte qu’une ville bénie des dieux est naturellement à l’abri des tempêtes et autres pluies diluviennes. A Lourdes, ville des miracles, que pourrait-il arriver de catastrophique ? Il est plus probable, imagine un porte-parole d’une des compagnies, qu’il s’agisse d’un différend au niveau des puissances célestes, par exemple une Dispute entre la Vierge Marie et Jésus-Christ qui aurait mal tourné. Et nous ne pouvons évidemment pas couvrir les conséquences d’un Conflit Céleste."

La ministre déléguée au Tourisme Sylvia Pinel s’est rendue lundi matin dans la ville, mais curieusement nul n’a vu la ministre déléguée aux Miracles y faire un tour.

"On a procédé à un premier chiffrage de 2 millions d’euros de dégâts, qui concerne la centrale hydro-électrique, les ponts, la voirie", a dit Thierry Castillo, l’économe des sanctuaires.

LES INDEMNISATIONS PAPALES SONT À L’ÉTUDE

Groupama suggère donc aux autorités de s’adresser directement au Vatican pour les indemnisations. "Les instances catholiques sont les seules qui attestent des guérisons miraculeuses, car Dieu leur communique par ligne directe l’état des miraculés. Pourquoi donc ne demandent-elles pas à l’ange Gabriel, à Saint Pierre, ou même à Dieu le Père une sorte de chèque en blanc, sous la forme d’un nouveau miracle ?

Il est vrai qu’une simple intervention de la Vierge Marie pourrait tout remettre en état immédiatement. Lourdes serait alors elle aussi miraculée. N’est-ce pas la logique même ?

UN NOUVEAU MIRACLE EST ATTENDU

Les sanctuaires ont rouvert leurs portes aux pèlerins lundi et la grotte, située tout près du lit du Gave de Pau et qui a été couverte de boue, a même pu être nettoyée plus rapidement que prévu.

"La grotte a rouvert en milieu d’après-midi. C’est un tour de force qu’on doit au personnel des sanctuaires, à l’aide de la ville de Lourdes et aux pompiers", a dit Thierry Castillo, qui a précisé que la situation devrait redevenir "quasi normale" jeudi. Mais à la question d’un journaliste concernant l’aide attendue des Cieux il n’a pas voulu répondre, arguant que "des négociations étaient en cours".

Le Pape pourrait célébrer une messe d’action de grâces à St Pierre de Rome car les finances du Vatican ne sont pas très reluisantes. En coulisses un Cardinal exprime que "…Là-Haut, IL pourrait faire un effort pour la ville de Lourdes qui attire tant de pèlerins !"

"LOURDES S’EN RELÈVERA" A DIT LE MAIRE

"Dieu merci, cela s’est produit le 20 octobre et non pas le 15 août", a souligné l’élu, allusion à la fête mariale de l’Assomption qui attire chaque année de nombreux fidèles.

DIEU MERCI ? On ne peut pas mieux dire…

{Consulter} l'article avec son forum.


Rubrique : {Introspection du Néant}

La note de Dieu le Père va-t-elle perdre un "A" ?

Le mardi 6 décembre 2011 par J’endors mes sons

Après (ou avant) la dégradation de la note des pays européens, on doit s’interroger : quelle est la raison d’une telle dégringolade ? Ces pays sont à majorité chrétienne, pourquoi les pays des autres religions ne craignent-ils pas les AAA menaçants ? Où peut nous mener cette réflexion ?

Cela a commencé avec les Etats Unis, cet été : La note US a été dégradée sans tambour ni trompette. Puis ce fut la Grèce, le Portugal et enfin l’Italie, pays du Pape. Des Etats bien-pensants, au long passé chrétien. Et voilà que la France – fille aînée de l’Eglise – et l’Allemagne – où le denier du culte est prélevé à la source – vont être soumises à la même punition. Pourquoi cela ?

Le déluge du 21e siècle ?

Il y a 3000 ans, tout le monde sait qu’un déluge a été provoqué par Dieu, mécontent des agissements des hommes. Noé a même dû construire une Arche avec les moyens du bord pour y sauver un couple de chacune des espèces vivantes. Aujourd’hui, Dieu s’il était en colère ne ferait sans doute plus la même chose : on sait combattre les inondations, construire des barrages, on irait installer des îles sur les sommets. Le déluge nous affecterait bien moins.

Il est fort probable que dans son infinie sagesse Dieu ait aujourd’hui choisi de frapper plutôt l’humanité "au portefeuille". Et c’est par l’intermédiaire de son bras armé, l’agence Standard and Poor’s, qu’il nous concocte une catastrophe autrement plus terrible, un déluge de dégradations, tout simplement. Comme si un Noé moderne était contraint d’emporter dans son arche à la fois les dollars de Fort Knox et les euros de la Banque Européenne. Un naufrage assuré !

C’est ainsi un véritable maëlstrom économique auquel l’au-delà nous condamne aujourd’hui. Sans doute à cause de fautes telles que – pêle-mêle - la pédophilie d’ecclésiatiques, le préservatif condamné par Rome, le bling-bling ostentatoire au plus haut niveau, etc. etc…

Le retour de bâton

Oui mais… Standard and Poor’s a beau appartenir au pays le plus dollar-croyant ("In God we Trust" est inscrit sur chaque billet) cette pilule reste pour eux difficile à avaler. Eux qui décident du bien et du mal ici bas peuvent-ils se laisser dépasser par un jugement supérieur ? Impossible ! C’est nous qui mettons des notes, nous sommes les rois du monde !

"Notationem faisandum, Rex mundum summus" est inscrit sur leur blason de Wall street.

Aussi, emportés par leur bel élan économico-rationaliste ont-ils décidé après une profonde analyse structurelle, et puisqu’ils avaient déjà établi et mis en œuvre les barèmes de bonne santé des SDF, Boueux, Artisans, Commerçants, PME, PMI, Indutriels, Multinationales, puis Etats, de noter enfin Dieu lui-même.

" Faites-nous confiance ! Aucune activité ici bas et dans l’au-delà ne pourra plus désormais échapper à l’évaluation selon les critères drastiques de nos échelles de contrôle " telle est leur profession de foi.

Heureusement que les reporters du Rien, de sacrés fouineurs, ont pu avoir accès aux études en cours et nous en révèlent la teneur. Voici de quoi en ressentir un terrible frisson. Eloignez les enfants pour lire la suite.

Dieu le Père dégradé de AAA à AA+ ?

Economiquement, le raisonnement de Poor’s est très simple : une saine gestion consiste d’abord à mesurer les rentrées, c’est-à-dire les ventes, puis à en soustraire les sorties, c’est-à-dire les dépenses. Un résultat positif signifie un gain, allant de AAA (très bon élève) à A- (mauvais élève). A l’inverse, des pertes sont notées B à BBB, le cancre au fond de la classe près du radiateur.

Dans le cas de Dieu, que constate-t-on ? Si les gains depuis Jésus Christ ont d’abord été constants pendant plusieurs siècles, il n’en est plus de même depuis belle lurette. Certes, si l’Inquisition (l’ancêtre du AAA) a pu redresser la barre un temps, ses méthodes archaïques (avant l’invention de la Sainte Bourse) ont fait long feu. De nos jours, le Dow Jones ne comporte absolument aucune cotation des Cathédrales, du Vatican, de St Pierre de Rome ou du Pape, et les prêcheurs se font de plus en plus rares. Les Conquistadors qui un temps on pu découvrir de nouvelles niches de profit n’ont pas mis la main sur l’Eldorado, et les indiens d’Amérique n’ont pas produit suffisamment de Jeans et de Nike pour remplir les caisses.

Pire, ce sont aujourd’hui des japonais, des chinois, des pétro-dollars qui concurrencent les sub-primes alors qu’on y vénère Bouddah, Lao Tseu ou Allah !

Dieu aurait-il perdu la partie ?

Pour Standard and Poor’s la réponse est à l’étude, mais Dieu le Père n’a plus chez eux la cote. Jugé trop dépensier, ayant souscrit des prêts à des taux usuraires, vendu des indulgences à des nobles improductifs, il a accumulé les richesses sans savoir les placer. Et si ses cardinaux et autres évêques s’affublent encore de tenues bling-bling, au fond des monastères les moines qui pourtant travaillent gratos n’ont pas su s’adapter. Après la Jouvence de l’abbé Soury il n’ont pas su s’industrialiser pour fabriquer des climatiseurs inefficaces ou des poupées polluantes à bas prix pour en inonder les marchés.

Inonder, inonder… tiens, le déluge ça ne vous rappelle rien ?

{Consulter} l'article avec son forum.


Dernières brèves

Rubrique : {Actu-alitée}

Satan Dard et Bouse accorde un quadruple A

Le jeudi 8 décembre 2011

Quadruple A maxi plus pour Chassignole de Randon

L’agence Satan – Dard et Bouse (spécialisée dans l’économie diabolique de marché, mellifère et méthane animalier) a accordé un quadruple A maxi plus à la ville de Chassignole de Randon (Lozère).

Cette petite commune de Margeride engrange de substantiels bénéfices grâce aux cadences infernales imposées aux abeilles et aux bovins. Indexées sur le cours du Laguiole, les actions de Chassignole de Randon (CDR) ne cessent de progresser sur les marchés primeurs de tout l’Auvergne et du Languedoc. (info ALI-Go, Agence Locale d’Information Garantie d’Origine)

{Consulter} la brève avec son forum.


Rubrique : {Actu-alitée}

Manifestations, où ça des manifestations ?

Le mercredi 13 octobre 2010

Succès complet pour les Rolex en solde dans les hyper

François Fillon et Nicolas Sarkozy interrogés sur les récentes grèves et manifestations contre la loi sur les retraites n’en revenaient pas.

- "Quelques passants qui traversaient une rue avec des pancartes ? A quel endroit ?" a demandé Nicolas à son premier ministre. "J’ai fait mon jogging dans les jardins de l’Elysée mardi matin, il y avait bien deux écureuils qui se couraient après mais ils n’avaient pas de pancarte, je l’aurais vue !"
- Les syndicats parlaient de 3 millions de gens dans la rue !
- Pas 3 millions ! 3 gens. Je les ai vu, ceux-là.
- Ah bon ? Et c’était quoi ?
- Une bagarre de poivrots sur un boulevard, à trois heures du matin quand je rentrais avec Carla. Ils avaient dégommé une pancarte de sens interdit, c’était ça leur banderolle ! J’ai dit à un mec "Casse toi, pov’ con !" Il a rien compris…
- Pourtant c’était clair ! Bravo !
- 3 millions ? Ils ont dû confondre avec samedi, dans les supermarchés, la promotion sur les Rolex. Il paraît que ça a fait un tabac !
- Sur les Rolex ? Merde, moi qui en voulais une !
- 3 millions, rien que ça ! Les syndicats racontent n’importe quoi.
- C’est vrai. Et d’ailleurs la police les compte, les manifestants, non ?
- Tu parles que je le sais ! Quand j’étais ministre de l’intérieur, c’est moi qui les ai formés.

{Consulter} la brève avec son forum.


Rubrique : {Climatéo}

Faisons des offrandes au Dieu Climat !

Le jeudi 30 septembre 2010

"Cette saison des pluies meurtrière, la plus violente jamais enregistrée au Mexique, met en évidence "l’urgence" d’un accord "mondial" à la prochaine conférence internationale sur le climat prévue pour fin novembre à Cancun dans le sud-est du pays." a déclaré mercredi le président mexicain Felipe Calderon.

Felipe Calderon est plein de bon sens. Déjà au Moyen Âge, la peste noire envoyée par Dieu a ravagé l’Europe pour punir les hommes de leurs péchés. Heureusement de nombreuses auto-flagellations et autres combustions de sorcières ont permis d’en venir à bout par la grâce de Dieu.

Aujourd’hui les sorcières ne peuvent plus être brûlées car cela dégagerait beaucoup trop de CO2, surtout à cause du balai. Il est même une hypothèse sérieusement examinée c’est que toutes ces sorcières brûlées au moyen âge provoqueraient le réchauffement constaté aujourd’hui.

Les bûchers de sorcières du passé font grimper notre température

En effet, on a découvert dans les carottages des glaces des pôles que le CO2 suit la courbe des températures, 500 à 800 ans plus tard. La chasse aux sorcières et leur cuisson aux époques passées est donc fort probablement à l’origine de la catastrophe mondiale actuelle (pas plus tard que ce matin j’ai constaté devant ma porte à 8 h une température de 0,6° de plus que mon arrière grand’père il y a 100 ans. CQFD.

La Ferme des Flagellations : sur M6 ou sur TF1 ?

Les sorcières étant ignifugées par le GIEC, il ne nous reste plus qu’une solution : réaliser des auto-flagellations pour résoudre ce furieux problème. Je propose de commencer par Felipe Calderon, Jean-Louis Borloo et quelques journalistes comme Sylvestre Huet du journal Libération. Que TF1 nous les réunisse dans une Ferme des Flagellations et qu’on les observe en slip pendant une semaine avec des rougeurs sur le dos. Je parie que le matin chez moi à 8 heures devant ma porte la température va au moins remonter de 0,3° en quelques jours !

{Consulter} la brève avec son forum.


Rubrique : {Actu-alitée}

Bénies soient vos ondes !

Le mercredi 13 janvier 2010

Quand les ondes des portables trouvent leur rédemption

Tout le monde le sait : les ondes des portables sont dangereuses et peuvent provoquer des cancers du pouce, dégrader les neurones proches de la zone de l’oreille (ceux qui surveillent l’orthographe) et occasionner des crampes graves de l’oeil.

Nos amis anglais ont soigneusement étudié ce problème et trouvé la parade grâce aux prêtres anglicans : il suffisait de bénir les portables, dieu les protègerait ! On peut lire ici que la bénédiction divine a été effectuée pendant que tout le monde brandissait son appendice GSM pour que soit rendue plus efficace l’onction de l’officiant.

Reste que cette cérémonie n’est pas spécifique aux mobiles, elle s’inspire d’une ancienne cérémonie de 1136 remise au goût du jour, qui consistait à bénir les outils du travail quotidien. Autrement dit, c’est une bénédiction antique, pas NTIC. Ceux qui étaient présents en l’église St. Lawrence Jewry avec leur mobile étaient les arrière-petits-enfants des paysans du 12e siècle présentant leurs socs à l’aspersion de l’eau bénite.

Effets bénéfiques de la bénédiction.

Les portables sanctifiés au cours de cette journée seront-ils dans le futur plus efficaces, et les bonnes affaires vont-elles s’amplifier ? Sans doute, à condition toutefois que ces portables qui sont venus confesser leurs péchés fassent pénitence. Après avoir récité en SMS deux Pater et trois Ave , ils vont s’attacher à ne transmettre que des messages de bons chrétiens. Ainsi les maris infidèles verront leurs conversations brouillées, les messages des voleurs seront captés par la police et les transferts de fonds illégaux retourneront directement aux impôts, ou à défaut, au Vatican. En foi de quoi les bonnes affaires se feront plus fructueuses pour les possesseurs de ces heureux mobiles.

Gageons que si ces bons résultats sont avérés d’autres outils de travail se présenteront l’an prochain à St. Lawrence Jewry. Mais le prêtre anglican David Parrott qui a officié a précisé que tous les outils de travail ne sont pas éligibles. En face de son église il y a semble-t-il une société de production de films X, et il ne souhaite pas que les acteurs devenus brusquement trop pieux de cet établissement viennent brandir à leur tour dans la nef leurs outils de travail.

Voir en ligne : La bénédiction des mobiles par l’église anglicane

{Consulter} la brève avec son forum.


Rubrique : {Climatéo}

Météo France : une nouvelle politique de prévisions jusqu’en 2100

Le dimanche 2 septembre 2007

Un milliard d’opérations par seconde !

Lors de l’émission "Le téléphone sonne" sur France Inter, un ingénieur nous a parlé du futur de Météo France, qui avec ses super calculateurs (un milliard d’opérations par seconde nous a-t-on précisé) est capable de prévoir le temps de manière de plus en plus pointue… mais seulement à longue échéance. Ses ingénieurs sont d’ores et déjà monopolisés par le réchauffement climatique et connaissent parfaitement le temps qu’il fera vers 2100, en particulier les catastrophes sont parfaitement connues (niveau des océans ayant monté de 3,23 m inondant le Mont St Michel, zouave de l’Alma sous le niveau de l’eau – de l’eau sous les premiers poils de sa barbe – paludisme à Dunkerque sur la rive gauche, 354 palmiers envahissant l’oasis de Strasbourg, canicules hivernales – 32°6 à Nice sur la croisette le 12 janvier à 15h50 – et 12632 noix de coco dans le Massif Central…). Le temps pour 2200 est actuellement à l’étude (le niveau des océans est encore en estimation, entre + 5,63 et - 4,33 m), il sera dévoilé en janvier prochain en même temps que l’horoscope de Mme Teissier.

…et beaucoup de “coups de boule” en perspective.

Par contre les équipes concernées par le court terme ont en conséquence vu se réduire leurs crédits et elles ne possèdent plus pour calculer la vitesse du vent que quelques bouliers chinois (ce qui explique les fréquentes erreurs). Cet état de fait embarrassant a conduit à une importante décision : pour ne plus prêter le flanc à la critique les prévisionnistes (désormais appelés postvisionnistes)ne vous parleront plus que du temps qu’il a fait la saison précedente au lieu de celui que vous aurez demain. Ce seront des postvisions au lieu des bien connues prévisions.

Pour cet été, Météo France a ainsi constaté un été pourri et de nombreuses précipitations dans toute la France, principalement sur le Nord et la Bretagne où les températures ont été plus fraîches que la normale.

Pour la météo de cet automne, nous vous donnons donc rendez-vous le 21 janvier pour les dernières postvisions.

{Consulter} la brève avec son forum.



{Site réalisé avec le logiciel SPIP} {Riensavoir} {Plan du site}