Riensavoir

Accueil du site | Plan du site | En résumé | Espace privé

Brèves

Faisons des offrandes au Dieu Climat !

"Cette saison des pluies meurtrière, la plus violente jamais enregistrée au Mexique, met en évidence "l’urgence" d’un accord "mondial" à la prochaine conférence internationale sur le climat prévue pour fin novembre à Cancun dans le sud-est du pays." a déclaré mercredi le président mexicain Felipe Calderon.

Felipe Calderon est plein de bon sens. Déjà au Moyen Âge, la peste noire envoyée par Dieu a ravagé l’Europe pour punir les hommes de leurs péchés. Heureusement de nombreuses auto-flagellations et autres combustions de sorcières ont permis d’en venir à bout par la grâce de Dieu.

Aujourd’hui les sorcières ne peuvent plus être brûlées car cela dégagerait beaucoup trop de CO2, surtout à cause du balai. Il est même une hypothèse sérieusement examinée c’est que toutes ces sorcières brûlées au moyen âge provoqueraient le réchauffement constaté aujourd’hui.

Les bûchers de sorcières du passé font grimper notre température

En effet, on a découvert dans les carottages des glaces des pôles que le CO2 suit la courbe des températures, 500 à 800 ans plus tard. La chasse aux sorcières et leur cuisson aux époques passées est donc fort probablement à l’origine de la catastrophe mondiale actuelle (pas plus tard que ce matin j’ai constaté devant ma porte à 8 h une température de 0,6° de plus que mon arrière grand’père il y a 100 ans. CQFD.

La Ferme des Flagellations : sur M6 ou sur TF1 ?

Les sorcières étant ignifugées par le GIEC, il ne nous reste plus qu’une solution : réaliser des auto-flagellations pour résoudre ce furieux problème. Je propose de commencer par Felipe Calderon, Jean-Louis Borloo et quelques journalistes comme Sylvestre Huet du journal Libération. Que TF1 nous les réunisse dans une Ferme des Flagellations et qu’on les observe en slip pendant une semaine avec des rougeurs sur le dos. Je parie que le matin chez moi à 8 heures devant ma porte la température va au moins remonter de 0,3° en quelques jours !

Et notre bon Nicolas ? 6 octobre 2010, par Marc Éalahulotte

Ben oui, quoi, vous oubliez celui que tout le monde prie déjà, le Hulot dont n’a voulu nulle hulotte d’ailleurs, ne le trouvant pas assez chouette. Il est sportif et ne craint pas les épreuves, et avec son copain Borloo il va s’en donner à cœur joie, non ?