Riensavoir

Accueil du site | Plan du site | En résumé | Espace privé

Brèves

Les banlieues, ça brûle aussi les neurones

Une Citroën ou une Datsun ça brûle aussi bien l’une que l’autre, on l’a vu le mois dernier. Ce qu’ont néanmoins oublié de nous dire nos chers petits média c’est qu’il n’y a pas que le plastique et les pneus qui prennent facilement feu.

Quand l’académicienne décroche la palme

Madame Hélène Carrere d’Encausse est secrétaire perpétuelle de l’Académie Française. A priori donc un brillant esprit, qui possède ce nonobstant un doctorat d’histoire, de lettres et de… ? Sciences humaines, mais oui. Rien que du beau linge !

Sauf que de ce dernier diplôme elle a perdu tout souvenir comme on va le voir, car interviewée par la chaîne de télévision russe NTV la voilà qui explique doctement (A lire ICI) : "Ces gens, ils viennent directement de leurs villages africains. Or la ville de Paris et les autres villes d’Europe, ce ne sont pas des villages africains. Par exemple, tout le monde s’étonne : pourquoi les enfants africains sont dans la rue et pas à l’école ? Pourquoi leurs parents ne peuvent pas acheter un appartement ? C’est clair, pourquoi : beaucoup de ces Africains, je vous le dis, sont polygames. Dans un appartement, il y a trois ou quatre femmes et 25 enfants. Ils sont tellement bondés que ce ne sont plus des appartements, mais Dieu sait quoi ! On comprend pourquoi ces enfants courent dans les rues."

Et "qui court dans les rues brûle le macadam" selon un proverbe Mormon (Les Mormons sont polygames au cas où vous l’auriez oublié). Le raisonnement est on ne peut plus clair : les africains polygames vivent dans des appartements bondés et leurs enfants errent dans les rues. D’où les incendies. Belle démonstration, n’est-ce pas ?

C’est clair, oui. De notre côté aussi : Madame Carrere d’Encausse a grillé un fusible, ça s’appelle un dégât collatéral. On dit que la France est en décrépitude… je n’en crois pas un mot mais pour continuer à faire bonne figure, de grâce, cachons nos académiciens ! Manifestement les palmes académiques ça ne protège pas vraiment du coup de soleil… africain ou pas !