Ariel Sharon est entre la vie et la mort. Entre, il est bien là le problème ! Car les prières des vivants sont totalement contradictoires et nous, le(s) Dieu(x) des trois religions monothéistes, on ne sait plus où on en est !

La Sainte Trinité dans le Flou le plus Total

Entre Dieu le Père des chrétiens, Moïse et son Jehovah pour les juifs et le prophète Mahomet qui en a remis une couche avec Allah, chaque croyant pouvait être satisfait. Sauf que cela faisait trois Dieux pour une seule humanité, c’était beaucoup pour un seul Homme. Alors après que chacun ait persécuté ses propres infidèles sans grand résultat les différentes obédiences se sont mises d’accord pour dire qu’au fond, tout bien considéré et à part quelques détails on pouvait se mettre d’accord sur l’essentiel : il y avait un seul Dieu, que les musulmans appelaient Allah, les juifs Yaveh et les chrétiens Dieu le Père. C’était une seule et même personne aujourd’hui c’est chose admise : pourvu que vous croyiez en un seul Dieu vous êtes un humain raisonnable et vous êtes protégé des guerres de religions.

Tout allait bien, oui, en théorie. Mais voilà que Sharon nous attrappe une attaque cérébrale et que tout est remis en question !

A quels saints Nous vouer ?

Depuis quelques jours c’est la zone dans le Ciel, alors que ça avait plutôt bien commencé. Moi qui suis à la fois l’un des trois Dieux, je pouvais comprendre en tant que Jehovah que les juifs se soient mis à Me prier : Mon Dieu, sauvez Sharon, accordez-lui un répit, ne le rappelez pas à Vous, on a encore besoin de lui. Normal, quoi, tout ce que le monde juif compte de croyants s’était assemblé comme un seul homme dans les synagogues pour prier avec ferveur. J’étais content, tout allait bien... Et voilà que ces foutus journalistes se mettent à poser les mauvaises questions, aux palestiniens entre autres : Sharon risque de mourir, qu’en pensez-vous ?

Evidemment, ceux-ci de répondre aussi sec : "Sharon ? Mais qu’Allah le rappelle à lui au plus vite ! Nous prions chaque jour pour qu’il rejoigne le paradis du Très Haut".

Catastrophe !

Oui, catastrophe Divine, la pire de toutes. Car Allah, c’est Moi aussi. Dites-moi ce que je dois faire, nom de Moi ! Car pour l’instant nul n’a interrogé les chrétiens et ceux-ci n’iront sans doute pas non plus tous dans le même sens : la moitié souhaitera que J’élève Sharon dans les Cieux pour le mettre à Ma Droite, et l’autre que Je lui donne encore quelques années de vie ici-bas (et je ne parle même pas de ceux qui veulent l’envoyer chez Satan ;-)

Le problème est que tous ces braves gens Me prient tous sans se concerter. Chacun dans son église, son temple, sa synagogue ou sa mosquée s’adresse à Moi sans se rendre compte qu’en fait il demande exactement l’inverse de son voisin de palier. Dieu, Jehovah et Allah c’est Moi, et Je reçois des demandes incompatibles de la part de Mes fidèles fidèles. Comment faire pour ne pas perdre Ma divine Face ?

Le dilemme

Vous allez Me dire que Je suis Tout Puissant, et que Je peux donc décider tout Seul, en Mon âme et conscience, sans en référer à personne.

Certes. Mais dans ce cas précis, quoi que Je choisisse, Je suis sûr décevoir la moitié de Mes vénérants.

Que faire ?

Tirer à la courte paille ? Ça ne ferait pas très sérieux, avouez. Le Pape est bien foutu de me demander des comptes, certains Mollahs risquent de M’envoyer de nouveaux kamikazes (quelques-uns de plus...) et les rabbins vont courir dénoncer l’injustice sur le mur des lamentations. Exclu.

Choisir selon Mon cœur ? Ce serait favoriser les juifs ou bien les musulmans, je me mettrais la moitié de Mes ouailles à dos.

Reste le plus équitable (ce qui n’a jamais été dans Mes habitudes) : le comptage des voix, puis l’obligation de Me conformer à une espèce de démocratie (stupide invention des hommes)... indigne d’un Dieu ! Outre qu’il faudrait des votes à bulletins secrets, puis comptabiliser les blancs, les nuls, les abstentions... trop de travail, trop compliqué, trop long.

Merci les hommes !

Ben oui, merci de Me laisser tout Seul choisir la fichue "bonne" décision. Vous n’êtes pas sympas, bande d’humains ! Pourquoi ne réglez-vous pas vos problèmes tout seuls, sans avoir à chaque instant besoin de Moi ? C’est vrai quoi, Moi, le Triple Dieu, J’ai bossé six jours pour prendre Ma retraite le septième. Maintenant J’aimerais bien qu’on Me foute la paix. J’ai créé le monde, Adam, Eve, les animaux, les fruits défendus et le paradis terrestre. Vous n’en avez pas assez ?

Je ne peux même pas prier ! Ou attendre que Dieu dans Son infinie bonté résolve Mon problème : Dieu, c’est Moi.

Je crois tout simplement que Je vais bouder, pendant la prochaine éternité. Ça vous fera les pieds !

Pff, Je me demande ce qui M’a pris, le premier jour de la Création. Le Big Bang, Je vous le dis, ce n’était pas une bonne idée !