par Lozérix et Sergereggianix

- Les hommes avaient perdu le goût
- de vivre, et se foutaient de tout
- leur terre, l’avenir, même leur nom
- ne leur donnaient plus d’émotion.
- Leur ciel était vide d’orage,
- l’apathie leur seul paysage.
- alors…

- Un loup, ououh ?! ououououh ?!
- un loup entra en Septimanie,
- de Lunel jusqu’à Perpignan,
- de Carcassonne à Frontignan,
- partout il gronde, partout il rugit.
- Un loup est en Septimanie.

- Il descendit de ses montagnes
- rempli de fureur et de hargne,
- bien décidé à faire ripaille
- d’un Georges sur le champ de bataille.
- Georges qui déjà en son hôtel
- se prenait pour un Immortel.

- Le loup mordit Georges au séant,
- prit une livre de chair en passant,
- le laissant dans une mare de sang,
- claquant des genoux et des dents.
- Personne ne vint pour le défendre.
- Son âme s’enfuit sans attendre.

- Sept vieilles villes provinciales,
- sept mamies villes capitales
- retrouvèrent une liberté
- qu’un ogre avait voulut ôter.
- Languedoc reprit son nom courant,
- et le Roussillon des Catalans.

- Certains étaient moins concernés.
- Depuis toujours leur vue lorgnait
- vers les puys et les mont d’Auvergne.
- Leur drapeau était juste en berne.
- L’occis temps dépourvu d’étendard
- Rendit espoir aux montagnards.

- Un loup avait surgit du passé,
- il fallait un affront laver.
- Cette mission fut accomplie
- et une existence rétablie.
- Quand reprirent les rires des enfants,
- le loup rentra en Gévaudan.

Lozérix - Gabalomaniaque, d’après Sergereggianix - barde Etrusque.