"Si je suis condamné, je me retire de la vie politique" avait affirmé Alain Juppé. Mais il ignorait alors qu’il avait reçu un Oie-Loue.

C’est donc dimanche matin, en surfant sur le web avant d’aller à la messe, qu’Alain Juppé a découvert son bonheur : un prix virtuel, et le plus prestigieux. Du coup, il a revu immédiatement toute sa stratégie.

Un coup de fil salvateur

Aussitôt, il a appelé le bureau du Rien [1] pour savoir s’il avait une chance d’avoir un deuxième prix lors du jugement en appel. Il s’est avéré que non, mais nous lui avons promis de le mettre en contact avec Personne, du Conseil d’Administration du RIEN [2]. En effet, il semble que le statut de quelqu’un que l’on ne voit pas mais qui émarge quand même lui semble d’un grand intérêt pour la suite de ses affaires.

Mais qu’Alain Juppé ne se fasse pas trop d’illusions : rencontrer Personne est très difficile. Et puis nous nous demandons, au sein de l’association RIEN, si cet homme politique de premier plan ne lorgne pas un peu trop du côté du Pape et de son Oie-Loue à titre permanent.

Encore que le Pape ne soit honoré ainsi que parce qu’il représente quelqu’un d’inatteignable, au dessus des lois humaines : le dieu des chrétiens. M. Juppé représenterait-il lui aussi quelqu’un au dessus des lois ? Alors qui ?

[1] (00.00.00.00.00)

[2] Consultez les statuts pour découvrir dans l’Article 11 le membre Personne