C’est en cours : bientôt, on ne pourra plus se rendre à l’école en portant des ostensignes de religion. Impossible alors de porter sa croix si on est catholique, d’arborer un foulard si on est islamiste, et venir tout nu serait le pire car on serait considéré à la fois comme jainiste, exhibitionniste, et trouble à l’ordre public (sans compter la grippe qui nous guette). Luc Ferry l’a dit, il va nous tomber dessus et nous attacher aux grilles du lycée pendant que les copains vont aller s’amuser en TP de chimie.

Que faire ? Papa, Maman et Grand’mère nous ont persuadés qu’il fallait croire en un dieu quel qu’il soit, on ne va pas les décevoir. En plus, en ce moment ça fait très mode d’être croyant. Parler de dieux c’est top, c’est fun… Cruel dilemme !

Comment sortir de l’impasse

Eh bien, pas de panique, question ostensigne vous pouvez tout simplement l’oublier… en changeant de religion !

Malin, non ? Car il y en a des religions, dans le monde ! Diverses et à varier, ce n’est pas ça qui manque… Des centaines, des milliers, carrément en surnombre, et donc on peut très bien se re-convertir. La preuve : lors de la révocation de l’Edit de Nantes, les protestants qui ont renié leurs croyances ont été en masse sacrés dans le catholicisme, et s’en sont plutôt bien portés !

Changer, voilà la solution. De nos jours ce n’est plus le pape qui commande comme au temps de Galilée, il n’y a qu’à faire son marché et choisir le meilleur rapport qualité-prix.

Seul petit problème, en général elles ont un lourd passé, les religions. Les catholiques, par exemple. C’est bien eux qui ont fait griller les protestants, décimé les musulmans, pulvérisé les aztèques, non ? Et les victimes qui ont tenté de se venger et de convertir les autres, ça a fait encore bien des bûchers, encore des guerres, et toujours des grincements de dents. L’Inquisition non plus n’a pas arrangé les choses. Les Cathares ont disparu… Je vous vois venir : changer, mais pour qui ?

Eh bien il y a une solution qui va vous laisser les mains propres : vous allez créer votre religion. Au moins elle vous satisfera pleinement, vous choisirez des signes ostensibles inostensibles et vous n’aurez plus de compte à rendre à personne. Créer sa religion, mode d’emploi : c’est ici.

Comment invente-t-on une religion ?

En fait, curieusement, c’est très simple. D’abord il existe de nombreux modèles dont il suffit de s’inspirer, et ensuite contrairement aux apparences elles se ressemblent toutes. Côté croyances religieuses les humains n’ont jamais eu beaucoup d’imagination, vous allez vite vous en rendre compte. Lancez-vous sans hésiter.


La structure de base d’une religion

Il faut respecter Les 3 principes :
- 1) Avant, c’était mieux (Le paradis sur terre, on vivait nu, on cueillait les oranges etc.)
- 2) Aujourd’hui, c’est la galère. (La vie est triste, que de misères sur terre, les dieux nous ont-ils abandonnés ?…)
- 3) Demain on pourra s’en sortir (Il suffit d’être bon, respectueux, soumis et de dire ses prières, et on gagnera le paradis après la mort).

Ensuite Le créateur est innocent :
- Celui qui a créé tout ça - le monde, les hommes, les règles et le système - n’y peut hélas plus rien. Il est en retraite, et en plus c’est de notre faute et il n’est pas du genre à pardonner, sauf si on se flagelle la vie durant.

Enfin, il y aura La rédemption :
- Si on se mortifie suffisamment, si on observe le règlement, si on tend l’autre joue et qu’on vénère l’être suprèmement invisible qui a manigancé tout ça, alors peut-être qu’on a une chance. Plus tard. Après la mort.

A ne pas oublier : L’être suprèmement invisible ne se manisfeste jamais, vous pouvez donc l’affubler de toutes les apparences et intentions que vous désirez, il ne viendra pas vous contredire


- 1) Le kit de base

Au minimum : il vous faut un dieu, un prophète et un livre sacré. Attendez, je recommence : un Dieu, un Prophète, et un Livre Sacré (les majuscules, en religion, ça fait plus riche). Si vous avez de l’ambition, rien ne vous empêche de multiplier chaque ingrédient - par exemple choisir trois dieux, quinze prophètes et six livres sacrés - mais ça sera plus dur à gérer. Aussi, comme c’est d’abord une religion pour votre usage personnel, évitez de vous encombrer. Vous pourrez toujours par la suite rajouter des anges, des démons, des esprits, des miracles, bref n’importe quoi d’invisible susceptible d’étoffer le sujet.

Vous êtes prêt(e) ? Go ! Prenons l’hypothèse d’un dieu unique (d’un Dieu Unique). On va l’appeler Machin Chouette. Et pour faire simple, votre religion ce sera le Machin Chouettisme.

Le Prophète ce sera vous, bien sûr. Souvenez-vous : dans des temps anciens (par exemple, il y a deux ans au camping de Palavas, à un moment où vous apprêtiez à déguster votre café sous la tente), vous avez eu une vision. Machin-Chouette vous est apparu, au fond de votre tasse, le ciel s’est obscurci, et Il s’est mis à vous parler. A vous.

Au début vous avez pensé que la radio s’était détraquée, avec cette voix et ce tonnerre dans un ciel clair. Et puis vous avez compris. Il vous avait choisi. Il vous confiait une Mission Sacrée. Vous alliez montrer aux humains qu’ils étaient dans l’erreur.

Ça vous a bouleversé, rappelez-vous. Vous avez mis cinq sucres dans votre tasse et puis vous avez vidé le café sur le sable, votre gorge était trop contractée pour boire. Et pendant toutes les vacances ça a continué : il y a eu les Révélations.

Les Versets du Livre Sacré, Il vous l’a appris, étaient cachés dans "Tout savoir sur Windows" que vous aviez emmené par erreur en vacances. Stupéfié, prostré, éberlué, mozen-é, vous avez jeûné quarante jours et quarante nuits (ou quarante minutes et quarante secondes), et avez médité longtemps, dans le plus grand dénuement : votre vieux maillot de bains. Voilà, c’est ainsi que ça s’est passé. Le Machin chouettisme était né !

- 2) Les promesses

Alors vous êtes allé prêcher la Bonne Parole devant vos semblables. "Machin Chouette est le seul dieu, vous êtes dans l’erreur, repentez-vous. Machin Chouette est infiniment bon, infiniment aimable, infiniment invisible, et en plus Il vous pardonne si vous vous repentez, à vous tous qui êtes dans le péché. Machin Chouette est notre créateur à tous, c’est Lui qui a créé le Monde en trois minutes et il s’est reposé la quatrième, avec 50 % de Big Bang, un peu d’eau, une pincée de sel et les racines de l’arbre à Pain.... Croyez-moi, repentez-vous. Machin Chouette est partout : Il vous voit, Il vous regarde, Il vous juge. Soyez purs. Ne jouez pas au loto, aimez votre ennemi, buvez Pepsi Cola. Je vous le dis, en ce temps là, à l’origine du monde, il y avait un paradis terrestre, où nous vivions heureux, parmi les animaux, les baobabs et les crèmes solaires. Mais nos ancètres ont commis un sacrilège, ils ont croqué la Queue du Saumon Sacré. Machin Chouette nous a chassés du paradis, maintenant nous sommes tous condamnés, jusqu’au jugement dernier".

Finalement Il est assez salaud, Machin Chouette. Infiniment bon mais assez salaud (mais c’est normal, c’est comme ça dans toutes les religions). Si vous êtes irréprochable, il peut quand même vous filer un cancer du foie, vous crasher dans un train ou un boeing, ou décimer votre famille. Sans que vous ayiez rien fait, peut-être simplement pour vous mettre à l’épreuve. … C’est normal, c’est un dieu, on ne peut pas Le comprendre, et Il n’a pas de comptes à nous rendre ni d’impôts à payer. Tout ce qu’Il fait, c’est pour notre Bien. Il nous aime. Tous. Parce qu’on est ses créatures. Et puis Il a promis de rééquilibrer les inégalités, par exemple les premiers seront les derniers, et les riches n’iront pas au paradis. Ils ne pourront profiter des pauvres que sur Terre, jamais après la mort. Ça vaut le coup, non ?

- 3) L’espoir de la Rédemption

Bien sûr, pour avoir des adeptes, il faut des lendemains qui chantent : "Eh oui, la vie est dure, chacun le sait. Mais il y a une vie après la vie, au moins pour votre âme. Au ciel, vous le verrez, il y a le Paradis, tout un tas de choses bonnes avec du champagne et des biscuits apéro. Comme c’est pour après la mort (lorsque vous serez passé au crématoire et que vos cendres seront bien à l’abri dans une petite urne à l’allure de vase de Soissons), il va falloir le mériter ce paradis, pendant votre vie. Donc chacun va faire ses prières, ses pélerinages, se battre la coulpe, faire abstinence de tout ce qui peut être bon. Et les meilleurs vont se mortifier, faire carème, rester pauvres, bref s’emmerder au maximum la vie afin d’avoir une mort béate."

Là, tout le monde va vous suivre les yeux fermés ! Les pauvres vont adorer les promesses qui les aideront à tenir le coup, les riches vont aussitôt les faire miroiter aux pauvres pour qu’ils acceptent leur sort.

- 4) Les commandements

Il en faut, mais c’est le moins important. C’est les règles de vie, le bien et le mal, ce qu’il faut faire, ce qui est interdit, la morale, quoi. Tout le monde s’en fout, si on dérape il suffit de faire pénitence et on est pardonné ("Deux par terre avec trois navets" dit monsieur le curé et le tour est joué). Regardez Bush, il prête serment sur la Bible qui lui interdit de tuer, puis il lance des bombes sur l’Irak. Après, il ira se confesser. Donc vous pouvez mettre ce que vous voulez comme règles de vie et de morale, personne ne les respectera.

Voilà, vous l’avez, votre Machin Chouettisme. Il ne manque plus que les signes religieux ostensibles.

Vous avez dit ostensible ?

Là, ne commettez pas la même erreur que les autres. Une croix, la burka, un voile, un bandana, tout ça c’est à proscrire : trop repérable ! Prenez quelque chose d’innocent. Par exemple d’être habillé, de respirer, ou de manger tous les jours, n’importe quoi que tout le monde fait. Personne ne pourra rien vous reprocher.

Vous voyez, créer sa religion, c’est simple. Oubliez le clergé, vous êtes tout seul et vous n’en n’avez pas besoin. Et puis ce sont de vrais profiteurs, il vont venir faire la quête pour le denier du culte et ils n’en auront jamais assez.

Allez, courez voir grand’mère pour lui annoncer la bonne nouvelle. "Grand’mère, je me suis converti(e), je suis Machin chouettiste !" Elle ne va pas en revenir.