C’est vrai qu’il y a encore des gens qui ne croient pas dans la parole quasi-divine des scientifiques de l’ONU. L’homme n’est pas responsable du dérèglement climatique, prétendent ces éternels sceptiques (NB : comme la température ne s’élève plus, ne dites plus "réchauffement" mais "dérèglement"). Eh bien les faits prouvent le contraire : ça a commencé en 1841. La preuve à Brisbane, Australie.

Ouf, les eaux se retirent

A Brisbane on est partiellement soulagé aujourd’hui : le niveau des eaux commence à baisser. Les habitants vont peut-être pouvoir rentrer chez eux, dans quelques jours. Pour faire bref, la ville entière est inondée et du point de vue de l’étendue des dégâts cela ressemble fort à Katrina, l’ouragan qui a dévasté la Nouvelle Orléans. Déjà dans cette ville des USA l’homme était clairement responsable, non pas du dérèglement du climat qui en fait est plutôt discret côté ouragans mais de l’entretien des digues.

JPEG - 105.1 ko
Brisbane, 1893
Les inondations ont créé des dégâts considérables, certainement (very likely dirait le GIEC) à cause du dérèglement climatique.

Car si les ouragans, depuis 30 ans, ne sont ni plus fréquents, ni plus violents, il y en a toujours (s’il n’y en n’avait plus le climat serait sans doute vraiment déréglé !). Et un ouragan qui risque de revenir régulièrement, on s’en protège. A la Nouvelle Orléans le lac tout proche de la ville a été la source de l’envahissement par les eaux, lorsque l’ouragan a fait monter son niveau et que les digues mal entretenues ont cédé par endroits.

Bon, vont nous dire les sceptiques du réchauffement créé par l’homme, les digues ce n’est pas le réchauffement !

On peut leur répondre ceci, sans risque de se tromper : A Brisbane il y a eu des inondations ca-ta-stro-phi-ques, or à Brisbane il n’y a pas de digues mal entretenues. C’est seulement le dérèglement du climat provoqué par les hommes qui a provoqué ces inondations. C’est une inondation biblique ont affirmé les autorités !

Et le dérèglement du climat ça ne date pas d’hier puisque déjà en 1841 les eaux se sont élevées jusqu’à 8m43 au dessus du niveau normal nous explique Wikipedia. En 1893 les eaux ont monté jusqu’à 8m35. Et aujourd’hui la cote est un peu au dessous de ces maxima, mais à peine ! Bon en 1974, le niveau a été un peu moins haut, à peine 6m60, mais en 1974 on craignait une soudaine glaciation… CQFD

Des inondations à répétition

Voilà bien la preuve que le climat se dérègle à cause de l’homme. Avant la découverte de l’Australie on n’a pas de témoignage d’inondations aussi catastrophiques, et avant que Brisbane n’ait été construite, Brisbane n’a jamais été inondée. La succession implacable des inondations est claire : 1841, 1893, 1974, 2011 ! La faute à l’homme, c’est évident.

Il faut le croire puisque c’est le GIEC qui l’affirme. Et le GIEC c’est l’ONU. Et l’ONU c’est la parole divine !

Quoi ? Vous ne croyez pas en Dieu ? Alors vous n’êtes que des Mé-cré-ants !