En 2008, nouvelle année où la température décroît, le CO2 n’arrive plus à RIEN. Est-ce qu’il s’essoufle, ce qui est un comble pour un gaz ? Non, il se la coule douce et ne fait rien. Le RIEN salue son inactivité totale par un oie-loue bien mérité !

Les medias y tiennent, il y a réchauffement du climat. Les medias en sont sûrs, le responsable est le CO2. Les medias nous gratifient accessoirement d’alertes à propos de tout un tas de catastrophes prévisibles comme la disparition des neiges du Kilimandjaro, l’engloutissement des Marquises, des Tuvalu et du Bangla Desh, la disparition des ours blancs et un passage continu des cargos autour du pôle nord.

Et pourquoi le CO2 serait-il responsable de tout cela ?

Le media le savent : tout simplement parce que le CO2 est en augmentation régulière à cause de la combustion des énergies fossiles. Le raisonnement des media est simple : la température semble monter, la preuve : les moineaux volètent paraît-il plus au Nord que d’habitude et les stations de ski se plaignent du manque d’enneigement qui va les obliger à se reconvertir en Bahamas d’altitude en 2350 (l’année, et aussi les mètres) pour permettre l’évasion fiscale.

Donc, suivez bien le raisonnement : si on a une chose qui augmente en même temps qu’une autre, il y a relation de cause à effet. C’est ce qu’on appelle la science expliquée par les media.

Reste à trouver le moyen qu’utilise le CO2 pour nous réchauffer ? Puisque personne ne commercialise de poêle à CO2, comment ce diable de gaz fait-il pour fabriquer du chaud ?

Solution : vive l’effet de serre !

L’effet de serre c’est ce que fait un jardinier en mettant ses tomates dans une boîte transparente : ça fait mûrir les légumes plus vite. Le jardinier empêche l’air chaud de s’évader grâce à du verre, du plastique, ou n’importe quoi d’étanche à l’air qui laisse passer les rayons du soleil. Eurèka !

Suivez bien le raisonnement : supposons que le CO2 soit plus léger, qu’il veuille bien s’installer autour de la Terre, et qu’il empêche l’air de se refroidir au contact de l’espace. Plus on aura de CO2, plus il isolera la Terre et plus elle sera chaude. C’est bien connu : les jardiniers les plus malins fabriquent des serres avec des parois de plus en plus épaisses (mais pas trop car il ferait trop chaud pour les tomates).

Bon, le CO2 s’en fout de toutes ses suppositions. Il est plus lourd, il n’est pas isolant, il se mélange tranquillement à l’air ambiant, donc il est incapable de réchauffer quoi que ce soit par le moindre processus. Moralité il ne fait RIEN.

Sa célébrité médiatique lui permet donc de mériter amplement son Oie-loue ! Bravo le CO2 !