Heureux habitants montpelliérains, nul doute que la vision de votre avenir vous emplit de joie, comme l’affirme ce magazine resplendissant et ses photos de rêve…

Fini les vacances au bord du lagon, à l’eau d’un si monotone turquoise, les surfs sur les spots des plages hawaïennes vus et revus dans tous les Géo, les randonnées surfaites dans les vallées du Népal au cœur de l’himalaya. A Montpellier nous sommes en avance d’une mode, nous vous offrons aujourd’hui ce que vous adorerez demain.

Quand Dubaï s’invite tout près de Palavas…

Les immenses chantiers des immeubles de Dubaï vous font rêver ? Les grandes étendues bétonnées des plages de la Costa del Sol nous font baver d’envie ? N’hésitez plus, délocalisez-vous. Venez à Montpellier !

JPEG - 97.3 ko
Mon rêve merveilleux
J’avais 6 ans… Mon père, grutier, m’emmenait après l’école voir les chantiers…

Car pourquoi prendre l’avion pour aller si loin alors qu’on peut, ici même, s’emplir le regard du radieux avenir. Ici, à ses pieds, juste devant l’entrée de son immeuble ?

Forêts de grues à perte de vue…

La flamants roses et les hérons cendrés sont définitivement passés de mode. On en a tous soupé des photos de la Terre vue du ciel, des paysages immenses qui nous donnent le vertige, des étendues vertes, blanches, bleues, à perte de vue. Nous avons été surchargés d’images de paradis au point d’en avoir la nausée. Et si cette sensation de vertige et de mal-être devant les catalogues de voyages du club Med ne vous a pas encore pris à la gorge, ça ne saurait tarder.

Des spécialistes du comportement, psychologues, psychiatres et comportementalistes ont été embauchés il y a peu dans notre bonne ville, et ils ont tracé l’esquisse de nos envies masquées. Car au fond de chaque être humain le rêve ne s’exprime pas toujours clairement, on croit aimer et on se trompe souvent. Eux savent ce qui nous enchantera. Tours Eiffel de grues rougeâtres, pompes à béton, camions-toupies de granulats calibrés, voilà les fondations réelles de nos espoirs, qui nous dessinent notre radieux avenir.

A Montpellier, n’hésitez plus : à vous les randonnées de chantier, bottés de caoutchouc renforcé, de chaussures de sécurité, casqués de rouge fluo. A vous les sandwich-pizza au milieu des palettes de tuiles roses, des camions de rude sable anthracite, des montagnes de parpaings au gris tendre. A vous les effluves enivrantes du macadam fumant qu’on étale, les horizons zébrés de ces mâts de cocagne se découpant sur fond d’azur.

Ah, le rythme lancinant des marteaux-piqueurs, les mélopées psalmodiées de milliers de poitrines de maçons, de plombiers, de plâtriers, d’électriciens, tous rudes à la tâche !

Montpellier, vous y viendrez. Découvrez votre avenir radieux !