En Avril ne te découvre pas d’un fil. En Mai fais ce qu’il te plaît ?

Cette année, on aura du mal à se conformer au proverbe... vous avez vu le temps ? L’hiver le plus doux, l’automne comme un été indien, un printemps inhabituel... Où va-t-on, je vous le demande. Heureusement, il y a une explication (sans quoi on serait dans l’angoisse) : les gaz à effet de serre. Le gaz carbonique ou dioxyde de carbone est en excès dans l’atmosphère et provoque un élèvement de la température, d’où les glaciers qui fondent, les ouragans, etc. etc.

OUF ! Le temps change, mais au moins on sait pourquoi. C’est de NOTRE faute.

Ah, de mon temps !!!

C’est ce que n’arrête pas de me répéter mon grand’père. "De mon temps" m’affirme-t-il "le climat n’était pas le même. En général il pleuvait beaucoup plus, sauf les années sèches. Il faisait aussi moins chaud, sauf les années ensoleillées. Les hivers étaient plus froids, on n’avait pas peur de la neige et les stations de ski étaient pleines, à part la fois où on est allés au ski et où tout était déjà fermé en plein février. Les étés étaient moins chauds, je me souviens qu’on faisait les moissons beaucoup plus tard à part l’année où ça s’est fini en juin ! Mais aujourd’hui rien n’est plus comme avant."

Voilà un témoignage particulièrement frappant. Que se passe-t-il donc de nos jours ?

L’hiver le plus doux depuis 1950

On l’a assez entendu sur les ondes, cet hiver a été le plus doux depuis 1950, ce qui veut dire que seule l’année 1950 a eu un hiver comparable. Seulement voilà, si en 1950 il a fait aussi chaud ou peut-être même plus chaud en hiver, la comparaison s’arrête là. Rappelons qu’en 1950 le dioxyde de carbone était dans les normes. Donc en 1950, même si l’hiver était plus doux, il n’y avait pas d’effet de serre. Tandis que maintenant oui. C’est ça qui est inquiétant !

C’est comme pour le moyen âge, pour prendre un autre exemple : vers les années 1100 il faisait encore plus chaud qu’aujourd’hui, on faisait même du vin en Angleterre. Mais à cette époque là personne n’avait la moindre idée de ce que pouvait bien être le dioxyde de carbone, hormis les sorciers ou les alchimistes. Qui tous deux finissaient au bûcher (d’où une légère augmentation du dioxyde de carbone, incapable cependant du moindre effet de serre).

Aujourd’hui on le sait : le dioxyde de carbone est un gaz à effet de serre, qui aurait les mêmes effets que la vapeur d’eau (responsable à 95 % de l’effet de serre qui maintient une douce température sur la Terre). Donc le dioxyde de carbone produit un réchauffement climatique qui produit tout ce qui va de travers (comme le fait remarquer mon grand père). Les ouragans par exemple : on sait qu’il va désormais s’en produire beaucoup plus que par le passé. Ce n’est pas parce qu’en 2006 il y en a eu moins que les ouragans seront moins nombreux par la suite.

Le mois de mai le plus froid depuis 1950 ?

Donc ne rigolez pas tout de suite : le réchauffement climatique fait baisser la température de notre mois de mai. On est à 2° au dessous des normales saisonnières, c’est caractéristique du réchauffement climatique : des dérèglements partout. Il faut s’inquiéter.

Ce n’est pas comme en 1950 où le climat était normal. Ou bien comme à la fin du moyen âge où la petite période glaciaire qui commençait alors était elle aussi normale : il n’y avait pas au moyen âge de gaz à effet de refroidissement, (le -2oxyde de carbone ou le fréon, présent dans nos frigos) pour refroidir la température. Donc tout allait bien.


Tiens à propos du Moyen âge, l’ONU a présenté en 2001 un graphique de la température moyenne qui faisait froid dans le dos (ou plutôt chaud aux oreilles) :

GIF - 6.5 ko
Aë, ça va chauffer !
Le graphique présenté par l’ONU depuis 2001 montre bien qu’on court à la catastrophe : ça grimpe comme jamais depuis 1000 ans !

Sauf que le GIEC avait bêtement oublié le moyen âge qui figurait sur le graphique de 1996, le vrai. C’est vrai qu’il montrait qu’il avait fait bien plus chaud vers l’an 1300, donc pas de quoi fouetter un chat ONUsien :

GIF - 7.8 ko
Zut, il a fait bien plus chaud au moyen âge...
Ben oui, c’est pour ça qu’Erik le Rouge a envoyé les fermiers Vikings au Groenland "l’île verte" aux alentours de l’an 1300. Il y faisait bien plus chaud qu’aujourd’hui.

Ces deux graphiques seraient dignes du RIEN s’il n’étaient pas, hélas, la vraie réalité. Ils viennent en particulier de cet article (en anglais) d’un scientifique dans le Telegraph


Mais probablement qu’au moyen âge ce n’était pas le dioxyde de carbone qui s’occupait du climat, c’était Dieu. Et à ce moment là Il était plus occupé par la peste qu’il allait nous envoyer pour punir les mécréants que par le dioxyde de carbone qu’Il trouvait bien moins efficace et surtout moins spectaculaire qu’une bonne brassée de cadavres...

D’ailleurs, tiens, pour en venir au présent : et si c’était Lui qui nous balançait l’effet de serre ? Dieu seul le sait ! Et pour parler de Dieu, Il sait bien que maintenant, grâce à l’Arbre de la Connaissance, les hommes sont capables de tout. Ils ont bien inventé des médicaments contre la peste...

Alors voilà, s’Il nous sortait une nouvelle idée de son chapeau : le dioxyde de carbone ? Car là, avec ce truc jamais vu, ces braves hommes sont comme une poule qui aurait trouvé un couteau.

Réfléchissez. Il n’est pas Dieu pour RIEN ! Il nous connaît comme s’il nous avait faits...

Avant le RIEN, lisez donc cet article du Cercle Zététique sur l’arrivée d’airchaud et la manière dont s’est formée l’information à ce propos.

Et après le RIEN, des infos très officielles sur le climat dans les siècles passés peuvent être consultées dans le document de l’Académie des Sciences Suisses joint à cet article (en PDF)