Etre à la mode c’est chic et très cher, et c’est surtout indispensable. Si on n’est pas mode, on est moche, et si on est moche, on est tristes. Beurkkkkkk !

Tous les magazines sont unanimes...

...Il faut tâcher d’être plus gais en ces temps de grisaille. Plus frais lorsque la température flambe, plus calmes quand les tsunami se font ennemis ou que le Pape coupe dans le céli-gras des prêtres. L’actu est triste à en mourir, puisqu’on vous le dit ! Jean-Marc Sylvestre nous le serine chaque matin sur France Inter : la France part en quenouille.

Alors en ces temps de chômage et de maïs transgénique, il faut tout faire pour se rendre la vie plus colorée.

La solution gaie

La solution c’est la Mode, qui nous rend plus pimpants, “dans le coup”, in et pas out. Avec la Mode on se sent mieux, on attend sur soi le regard envieux des autres, on arpente les rues au milieu des visages qui se détournent, on ne regrette pas un seul instant ses dollars.

JPEG - 96.4 ko
Comme sorties d’un film d’horreur...
Les vedettes de "Famine à l’Opéra" sur la Croisette ? Non, ce sont nos ambassadrices de la mode en défilé de déprime.

Mais la Mode n’a plus d’argent

Seul petit souci, il n’y a plus assez de sous dans les caisses pour payer les mannequins ! En effet, écoutant la parole divine de M. Sylvestre les industriels ont tout aligné sur les salaires chinois, depuis que toutes nos belles fanfreluches sont fabriquées à Shenzhen et à Shanghaï.

Hélas, les mannequins habitent Paris. Avec le prix du loyer, de l’iPod et du rouge à lèvres elles n’ont plus rien à se mettre sous l’adam. Voilà pourquoi nous avons depuis quelques années des porte-manteaux de la mode aux os qui se hérissent et aux estomacs vides.

Les magazines ont bien tenté de leur faire avaler la pilule en répétant que c’était avec celle-ci qu’il fallait se nourrir, et que ressembler à un cep de vigne était du dernier chic, mais ça n’a pas très bien marché. Résultat, nous voilà avec des défilés de gueules de six pieds de long.

D’ici à ce qu’on nous les remplace par des robots, il n’y a qu’un pas. On sera sans doute tristes de voir des squelettes remplacés par des biellettes, mais au moins les robots, ils ne nous feront pas la gueule...

JPEG - 35.4 ko
Jocelyne Coincée, de Louis Féraud.
Une seule tomate par semaine, et voilà le résultat !
JPEG - 46.2 ko
Melle Félatronche, vedette de Paco Rabane.
Coca ultra Light et 0% de tout...
JPEG - 44.8 ko
L’œil rivé sur le pâté de foie...
...elle grimaçait, Félicie aussi !
JPEG - 24.2 ko
J’ai faim !
Brionette Bougon, mannequin vedette de Chanel n’arrivait pas à penser à autre chose en faisant claquer ses os.