Le 15 juin, Raymond Devos, le pape du Rien, nous a quittés pour rejoindre définitivement le Néant et ses circonvallations.

Bienvenue dans le Rien

Cher Raymond, les dieux t’attendent, ils t’accueilleront avec déférence et respect, car tu les surpasses tous !

Thor, Odon, Toutatis et Jehovah, Dieu le Père et Allah, Jupiter et Neptune, Jésus Christ, Bouddah et Cie, tous plus inexistants les uns que les autres vont t’offrir l’apéritif divin que tu mérites, onze mille vierges sinon plus ! Tu vas pouvoir tourner en rond pour l’éternité autour d’une place verrouillée par les sens interdits, discuter sans fin avec l’Oie de Louis (l’Oie de 1901) et t’offrir trois fois Rien d’infini. Toi qui as si bien collaboré au Néant, tu vas t’y trouver comme un poisson dans l’eau.

Te voilà dans le vide à jamais, toi qui as si bien rempli ta vie et les nôtres de nos absurdités, miroir de nos incohérences. Rassure-toi, la bêtise dont tu as fait tes choux gras n’est pas prête de disparaître. Espérons que d’autres prendront ton relais et continueront la dure tâche de l’exploration du RIEN.

JM Le Tallec Président du RIEN